Chômage : les fumeurs pénalisés ?

Sans pouvoir parler de cause à effet, les fumeurs auraient plus du mal à retrouver un emploi.

D'après une étude menée par la célèbre Université de Stanford aux États-Unis, les chômeurs accrocs à la cigarette rencontreraient davantage de difficultés pour trouver un emploi.

Les fumeurs sont-ils pénalisés ?

Bien que l'étude ne démontre pas qu'il y ait une cause à effet, les fumeurs sembleraient avoir plus de mal à se faire embaucher. Pour mener cette étude, les chercheurs de l'Université de Stanford ont interrogés 251 personnes réparties comme suit :

  • 131 personnes déclarant fumer
  • 120 personnes qui ne fumaient pas au début de l'étude

Après une enquête qui a duré près de 12 mois, seulement 27% des fumeurs sont parvenus à retrouver un emploi. Ce qui loin des chiffres affichés par les non fumeurs : 56% ne pointent plus au chômage.

Si cette étude réalisée aux États-Unis ne peut être généralisée dans le monde entier, on peut en tirer quelques enseignements significatifs. Par exemple, les fumeurs percevraient 5 dollars de l'heure en moins. Est-ce le temps de pause accordé aux fumeurs qui seraient ainsi compensé ? Toutes ces questions restent en suspens.

 

Retour