Emploi et guerre des prix

Les derniers accords signés avec la grande distribution menacent les emploi selon les multinationales.

C'est un véritable cri d'alerte qu'ont lancé plusieurs multinationales. Danone, Nestlé, Coca-Cola, L’Oréal ou encore Unilever estiment que les derniers accords signés avec la grande distribution mettent en danger l'emploi.

Des prix trop bas

Ces géants de la consommation ne peuvent plus suivre la guerre des prix menée par la grande distribution. Selon elles, le secteur de l'emploi est grandement menacé. Il reste le dernier fusible en place.

D'autres secteurs comme l'innovation ou le marketing ont vu leurs budgets être réduits ces dernières années. Si elles ne souhaitent pas toutes s'attaquer à la suppression de postes, elles estiment que c'est le seul secteur où elles pourront faire des économies.

Les chiffres parlent d'eux-même. Les prix d'achat payés par les centrales de distribution on chuté de 4% pendant que le prix payé par le consommateur a augmenté de 0,5% selon l'ILEC. Plus grave encore, cette baisse de prix n'a pas été accompagné d'une augmentation des volumes.

Voilà encore un secteur de l'emploi qui semble être en danger dans les mois et années à venir.

 

Retour