Activité indépendant

Quelle est la différence entre une activité d’indépendant et une activité en portage salarial ?

Un indépendant ou free-lance a le choix entre différents statuts qui ont tous des avantages et des inconvénients. Un indépendant peut choisir de se déclarer en portage salarial, en profession libérale, en EURL, en micro-entreprise. Pour les statuts autres que le portage,il est nécessaire d’évaluer les obligations et risques administratifs et fiscaux à venir, ainsi que les contraintes inhérentes à certaines formes d’activité comme la micro-entreprise : plafonnement du CA, absence de TVA ou encore couverture sociale incomplète.

Dans tous ces cas de figure, l’indépendant devra gérer à la fois le développement et la pérennisation de son activité et son administration, tout en faisant une veille régulière des évolutions et obligations liées à son statut car nul n’est censé ignorer la loi.

Le portage salarial sécurise l’activité de l’indépendant

Le portage salarial cumule l’envie d’autonomie de l’indépendant et la protection du régime du salariat. Il permet d’exercer une activité sans les contraintes administratives et fiscales des autres statuts. La règle est simple : vous travaillez, vous payez des cotisations sociales et patronales qui vous ouvrent droit aux prestations de la sécurité sociale des salariés, à la retraite et à Pôle emploi sous certaines conditions.

Comme tout indépendant, il vous revient de chercher vos propres clients et d’établir le prix de vos honoraires.

Vous signez un contrat de portage avec votre société de portage salarial et un contrat de prestation tripartite entre votre client, vous-même et votre société de portage.

Votre administration est prise en charge par votre société de portage et vous êtes rémunéré en fonction de vos missions, moins les charges patronales et salariales et les frais de gestion.

Vous êtes accompagné dans le développement de votre activité, orienté et soutenu. Il ne vous reste plus qu’à vous centrer sur votre cœur de métier.