La fiche de rémunération des portés évolue en 2019

Cotisations sociales et patronales, prélèvement des impôts à la source, impact de la fusion AGIRC-ARRCO en matière de retraite complémentaire : la fiche de salaire des actifs du privé dont font partie les portés salariés évolue une fois de plus en ce début 2019. Le point sur les principales nouveautés avec MISSIONS-CADRES.

L’année 2018 a été marquée par les suppressions successives des parts salariales de la cotisation au titre de la Sécurité sociale – Maladie Maternité Invalidité Décès et de l’assurance chômage.

En janvier 2019, une nouveauté en bas de la fiche de rémunération

Avec la mise en place du prélèvement à la source, la fiche de rémunération des portés est de nouveau modifiée comme le prévoit la loi. Sous le montant net avant impôt apparaît une ligne précisant l’évolution de la rémunération suite aux baisses des cotisations appliquées en 2018. Une nouvelle ligne en bas du bulletin de rémunération précise le taux de l’impôt et son montant. Le total versé par la société de portage salarial est ensuite précisé.

De la simulation à l’application réelle du prélèvement de l’impôt à la source

Début janvier, les portés ont reçu leur bulletin de décembre présentant la simulation du prélèvement à la source. La mise en application sera effective sur le bulletin du mois de janvier qui sera reçu début février.

Les taux de cotisations pour la retraite complémentaire vont évoluer

La fusion entre l’AGIRC et l’ARRCO aura un impact direct sur les assiettes de cotisation pour la retraite complémentaire. Deux taux de cotisation seront calculés en fonction de deux tranches de rémunération. Le taux d’appel augmente de 125% à 127%. Les nouvelles formules de calcul se répartissent ainsi : l’une du premier euro au plafond de la sécurité sociale, l’autre comprise entre le montant du plafond de la sécurité sociale et 8 fois la valeur de ce dernier.

Afin d’y voir plus clair, l’AGIRC-ARRCO met à la disposition des actifs un module de conversion des taux de cotisations depuis le 1er janvier 2019.

Pour en savoir plus, lisez l’article du blog Optez porté ! : Fusion AGIRC-ARRCO : quels impacts sur la retraite complémentaire des prestataires portés ?

 

Retour