Spécial formation : les 11 OPCO agréés par le Ministère du Travail

Depuis le 1er avril 2019, c’est chose faite ! Les 11 OPCO ont officiellement remplacé les OPCA auxquels les formateurs portés avaient affaire jusqu’à présent.

La formation en 2019

Que faisaient jusqu’alors les 21 OPCA ?

Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés avaient pour principales missions la collecte, la mutualisation et la redistribution de la taxe professionnelle et de la cotisation des entreprises pour la formation professionnelle continue. Ils intervenaient également en tant que conseil auprès des entreprises sur le volet formation.

Quelles missions pour les 11 OPCO ?

En remplacement des 21 OPCA, les 11 nouveaux Opérateurs de Compétence voient leurs missions entièrement redéfinies. D’ici 2021, ils ne seront plus en charge de la collecte des fonds alloués à la formation professionnelle continue. Cette mission sera transférée à l’URSSAF. En attendant, il leur revient la tâche délicate de maintenir la continuité et la qualité de services apportées par les OPCA dans cette phase de transition.

Leur rôle sera triple :

  • Accompagner les entreprises de moins de 50 salariés dans la gestion de leur plan de développement des compétences
  • Intervenir auprès des branches pour les aider à mettre en œuvre les certifications
  • Financer les contrats d’apprentissage.

Une carte redessinée

Les OPCO obéissent à la fois à des critères de taille et de cohérence en matière de secteurs professionnels représentés. Initialement, 13 demandes de certifications ont été déposées au Ministère du Travail. Après quelques ajustements, ce sont 11 OPCO qui sont certifiés et qui regroupent des dizaines de conventions collectives selon les branches représentées. En voici la liste :

AFDAS : culture, médias, sport, loisirs

L’OPCO représente notamment les branches des médias, du cinéma, des casinos, de la presse, de l’hôtellerie de plein air, du tourisme, mais également des télécommunications.

ATLAS : services financier et conseil

L’OPCO intègre les branches des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils, initialement représentées par le SYNTEC, auquel était affilié MISSIONS-CADRES.

Cohésion sociale

C’est l’opérateur des acteurs de l’insertion, de l’animation, du social, des services à domicile, des offices publics de l’habitat, des missions locales, PAIO et maisons de l’emploi, de pôle emploi, etc.

ESSFIMO : entreprises à forte intensité de main d’œuvre

L’opérateur représente notamment le secteur de l’intérim, du portage salarial, de l’industrie, mais aussi, des cafés, hôtels, restaurants, des organismes de formation, de l’enseignement privé…

OCAPIAT

Agriculture, pêche, agroalimentaire

INTERINDUSTRIEL

Il regroupe les branches industrielles en fonction de la matière exploitée : caoutchouc, bois, chimie, etc.

CONSTRUCTION

C’est l’OPCO du BTP.

MOBILITES

Il regroupe des branches comme le ferroviaire, le personnel des agences de voyage et de tourisme, des transports maritimes, des services de l’automobile, du transport routier…

ENTREPRISES DE PROXIMITE

L’OPCO des acteurs du commerce de détail de l’habillement, des chaussures, du commerce de bouche, de l’immobilier, de l’imprimerie et des industries graphiques, du notariat, du personnel des cabinets dentaires, médicaux, des huissiers de justice, des entreprises d’architecture, de l’artisanat, des professions libérales …

SANTE

L’OPCO des établissements hospitaliers.

COMMERCE

L’OPCO de la branche commerce de détail ou de gros, des entreprises de vente à distance, des grands magasins et magasins populaires…

Pour connaître dans le détail, toutes les conventions collectives rattachées à chaque OPCO, rendez-vous sur travail-emploi.gouv.fr/.../les-operateurs-de-competences-opco

© Illustration : biarn - Fotolia

 

Retour